Avertir le modérateur

18/02/2010

Bibliothèques universitaires : si nous avions le cœur à rire….

1269600485_08b8535cd2.jpg


Valérie Pécresse ce matin a fait ce matin un certain nombre d'annonces sur les bibliothèques universitaires.

Si nous avions envie de plaisanter, nous pourrions dire tout d'abord que nous nous réjouissons du fait qu'elle ait choisi de le faire, depuis la bibliothèque de l'Illustration de l'Université Paris 13, intégralement financée par la Région et de rendre ainsi hommage à la politique de cette dernière. La région en effet n'a pas attendu les annonces très médiatisées de la ministre de l'Enseignement supérieur pour mener une politique en faveur des bibliothèques universitaires et de l'extension de leurs horaires d'ouverture.

L'effort de la région se poursuivra puisque son budget 2010 prévoit une enveloppe de 480.000 euros pour financer cette politique.

 

Toutefois nous n'avons guère le cœur à rire car :

1-     les moyens annoncés par la ministre montrent qu'encore une fois nous sommes dans l'effet d'annonce. En effet,  pour la France entière, la ministre promet un million d'euros ce qui est très insuffisant, puisque nous l'avons dit la Région Ile-de-France seule pour sa politique de monitorat étudiant a prévu 480.000 euros au budget 2010.

2-     En outre comme d'habitude la ministre annonce... et d'autres payent. Puisque ce sera aux universités autonomes de se débrouiller pour trouver le financement.

3-     Toutefois la ministre a la solution pour « inciter » ces derniers à le faire : le couteau sous la gorge... En effet, si les établissements universitaires ne mettent pas en place les annonces de Valérie Pécresse, ils ne pourront pas obtenir le « label » campus d'excellence... et les financements qui vont avec !

4-     Enfin, comment Valérie Pécresse peut-elle prétendre vouloir « moderniser » les bibliothèques, sans une politique forte en faveur de l'emploi ? Certes, un décret permettra dans les jours à venir d'augmenter les heures supplémentaires, mais est-ce la solution ?  Peut-on imaginer ouvrir les bibliothèques universitaires le soir et le dimanche sans une politique forte d'emplois et sans véritable concertation avec le personnel concerné ? Mais le gouvernement ne change pas les méthodes qui gagnent : passage en force, absence de concertation et .... position idéologique sur l'emploi public (dénoncée par la cour des comptes elle-même).

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu