Avertir le modérateur

03/03/2010

Fonctionnaires : "soyez fiers!" dit-il.

Notre président s'est adressé hier aux fonctionnaires pour nous dire d'être fiers.

J'hésite entre le rire et les larmes (de rage...)

En effet, n'est-ce pas lui qui avait prononcé, le 22 janvier 2009, un discours insultant et d'un mépris incroyable qui avait mis la communauté scientifique hors d'elle?

N'est-ce pas son Premier ministre, François Fillon, qui s’était dit "fier" en juin 2009, que son gouvernement ait été "capable de résister" au mouvement social dans les universités tout en tenant bon "sur l’essentiel". Et ce, deux jours après la seconde "Marche de tous les savoirs" ( ou "Academic Pride") que nous avions organisée dans plusieurs villes de France, afin précisément d'affirmer "la fierté" que nous avons à remplir les missions qui sont les nôtres et à porter les valeurs qui définissent nos métiers de la recherche et de l'enseignement supérieur. Nous le faisions pour dénoncer les réformes absurdes qui nous sont imposées et pour nous opposer à ce que l'on peut appeler "la stratégie du déclin". Stratégie qui consiste à expliquer sans cesse qu'un secteur public connaît les pires difficultés afin d'imposer des réformes et que l'on retrouve à l'hôpital, dans la magistrature et dans tous les autres services publics qui ont subi des réformes analogues à celles qu'ont connues l'université et la recherche publique.

N'est-ce pas son gouvernement également qui à coup de RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), de politiques du chiffre absurdes et de politiques de l'emploi public catastrophiques massacre les services publics?

Mais probablement, notre président a-t-il radicalement changé. Probablement... Pour l'instant toutefois aucune de ses actions ne nous permet de le penser. En revanche, on retrouve bien dans de tels propos cet art de la communication extraordinaire où l'on reprend les termes même de l'adversaire politique pour les vider complètement de leur sens. Où l'on affiche des valeurs ... pour mieux les fouler au pied!

 

 

 

Commentaires

dans mon université, le président du conseil scientifique a menacé de demander à un jeune EC de démissionner de son poste, pour des raisons purement liées à des guerres de boutique entre composantes et labos, des trucs qui le dépasse complètement.
Je constate chaque jour que :
1) la politique actuelle développe des névroses chez certains managers de la recherche, ils ne jurent que par leurs tableaux de bord, la visibilité et le "people" de la recherche et la visite de l'aeres. Leur rapport à la vérité et à l'équité est déformé par l'obsession de la manière dont ils seront perçus par tous ceux qui évaluent leurs structures.

2) d'avoir été embauché par l'Etat mais revendu à des épiciers locaux omnipotents est décidément une mauvaise chose. Bientôt en France les licenciements qui ont déjà cours en Angleterre ?

un militant PS, professeur des universités.

Écrit par : un lecteur qui la ferme (on ne sait jamais) | 05/03/2010

Sur le fond, 100% d'accord (sauf que vous avez oublié les ex-DDE, laminées, broyées et disparues à jamais; corps d'élite de la fonction publique, les "ponts et chaussées" font désormais partie des souvenirs oubliés)
Sur la forme, cela me hérisse chaque fois que je vois "les services publiques"; certes c'est une erreur courante; mais de la part d'une "universitaire" fut-elle "engagée"! là je hurle!

Écrit par : alix | 08/03/2010

effectivement, vous avez raison!

Écrit par : isabelle this saint-jean | 08/03/2010

la france oui, a une mission, comme au lendemain de la guerre, non pas de reconstruire, mais déviter quelle ne se deconstruise,et de construire autrement et pas construire des batiments ou des routes, mais un avenir qui prends tout en compte a compter par la nature,les paysages, sans beauté pas le reste,le paysage français, c'est notre plus beau drapeau,vive le ministere de l'envireonnement du devellopement durable, de l'écologie presente partout et pas seulement qu'a paris!ah mais je pousse ce coup de gueule, parceque l'ont retrouve toujours les même pour l'ouvrir quelques personnes du milieu enseignant,ou de la recherche,mais le service au public, c'est pas que ça!.

Écrit par : SUB SIDIAIRE | 09/03/2010

Dans ma région, la politique régionale dit favoriser coopération plutôt que concurrence. C'est en pratique assez vrai, je viens de participer à des réunions de montage de filière (qui doivent regrouper des composantes d'enseignements intra et inter établissements, qui jouaient franc-tireurs), et je monte un projet structurant collaboratif entre plein d'équipes de la région (un peu comme les PPF?) thématiquement proches - je sais qu'il n'y aura pas d'autre projet soumis dans le secteur, puisqu'on a s'est efforcé de regrouper et bien articuler les acteurs. Ces collaborations sont parfois "musclées" à mettre en place, mais tellement plus productives que la compétition permanente à laquelle les appels du gouvernement nous soumets. Se mettre ensemble pour travailler ensemble, plutôt que par effet d'aubaine pour recevoir de l'argent....
Et SVP dès 2012 changez la pratique de ce métier, pour qu'on passe moins de temps à faire des dossiers de financement, se tirer dans les pattes pour se faire mousser (individuellement ou son équipe) : je vois tellement de dérives, de volonté de se mettre en avant qui débouchent sur des collections de "petits mensonges" (se vanter fortement d'une publi où on a eu une contrib marginale, tricher un peu sur ses chiffres dans les bilans aeres, dire qu'on fait plein de choses alors qu'on... aimerait faire ses choses...). C'est la guerre de tous contre tous, des équipes dans un labo contre celui qui aura B plutôt que A par l'AERES, les labos thématiquement connexes entre eux. Et tellement de cadres A occupés à faire "la gestion et la politique de la recherche"... c'est un peu démoralisant.

Écrit par : PR27 | 10/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu